Accueil 5 Apprendre à draguer 5 10 Choses simples qui vont vous aider à aborder les filles

10 Choses simples qui vont vous aider à aborder les filles


Un de mes amis m’a fait remarquer dernièrement que la principale chose que les débutants, voire intermédiaires, avaient du mal à apprendre pour draguer, ,c’était aborder les filles.  J’ai donc décidé de faire de cette étape de la séduction le principal sujet d’une partie de mes prochains articles.

Dans l’un de mes articles : Pourquoi vous n’abordez toujours pas (et comment y remédier), j’ai expliqué qu’il fallait voir la capacité d’aborder comme une compétence, et non la peur d’aborder comme un problème.

Tout le monde aimerait aborder, mais peu en sont capable. Et la simple capacité de savoir saisir sa chance et aborder beaucoup de fille peut booster votre vie sexuelle, même sans avoir d’énormes talents de séducteur. C’est la raison pour laquelle je suis largement plus impressionné par un mec capable de maintenir ses relations amoureuses longtemps en tout en gardant la culotte, que par un mec qui a couché avec plus d’une centaine de femmes.

Aussi, j’ai parlé de l’importance d’installer une impulsion et de la maintenir afin de rendre les approches de plus en plus faciles et de moins en moins impressionnantes.

A présent, considérez cet article comme un complément pour construire plus facilement un bonne impulsion.

Sans m’attarder sur l’introduction, je vous propose de mettre en revue ces 10 Choses qui peuvent vous permettre d’aller aborder plus facilement.


1) Marcher

Une chose toute bête et qui marche bien pour moi (jeu de mot inside ;-)), c’est de ne jamais rester statique à attendre qu’une occasion se présente tant que je n’ai pas abordé suffisamment pour me sentir parfaitement à l’aise.

Marcher m’aide à faire le vide et éviter toutes les pensées négatives qui pourraient traverser mon esprit si je ne faisais rien. Même lorsque je ressens un peu d’anxiété à l’idée d’appeler une fille, je marche. Ça aide à évacuer les émotions négatives.

2) Écouter de la musique

Dans le même registre, écouter de la musique peut aider à se sentir mieux.

Ça permet de ne pas penser aux idées et images négatives qui peuvent vous venir à l’esprit, à être plus énergique, ou plus motivé, tout dépend de ce que vous écoutez.

Écoutez les musiques qui vous donnent la pêche lorsque vous êtes entrain de draguer. Ça peut être très utile, notamment lorsque vous êtes seul.

3) Avoir un objectif en tête

Une autre chose qui peut vous aider à passer le cap et à construire l’impulsion, c’est d’avoir en tête la raison pour laquelle vous voulez absolument aborder.

Quelle est la finalité de votre démarche ? Avec quel genre de fille est-ce que vous espérez sortir dans l’avenir ? Plutôt blonde, asiatique, black ? Grande et fine ? Souriante ?

Faites-vous une image mentale du genre de fille avec laquelle vous aimeriez être, et dites vous que lorsque vous en croiserez une de ce genre, vous devrez être préparé à l’aborder.

4) La Respiration

La capacité à allonger sa respiration et à la ralentir pour se relaxer est primordiale pour se sentir à l’aise dans les situations désagréables.

Souvenez-vous de bien respirer qu’à chaque fois que vous êtes dans une situation qui vous angoisse : au moment d’aller aborder, pendant que vous parlez, et même au moment où vous vous apprêtez à coucher avec une femme (ça pourrait vous éviter certains troubles…).

Ça s’applique pour la séduction mais également pour toute situation du quotidien.

5) Être accompagné d’autres dragueurs

Comme je l’ai déjà indiqué dans un autre article dédié à apprendre à séduire, être accompagné d’amis pour aller draguer est un facteur très motivant pour aborder et peut avoir une influence considérable sur votre progression.

Autant, quand vous êtes seul, vous pouvez avoir tendance à vouloir protéger votre Ego, autant avec vos amis, vous allez plutôt rechercher à ne pas passer pour une poule mouillée.

Une motivation commune et un bon esprit de compétition donne un effet d’émulation très bénéfique pour se lancer.

6) Se familiariser avec les endroits où l’on va draguer

C’est toujours plus simple d’aborder dans des endroits où l’on se sent déjà à l’aise.

Même si vous n’abordez pas les toutes premières fois, cherchez au moins à vous sentir à l’aise là où vous voulez aborder. Ça doit devenir votre jardin, votre cour de récréation.

En vous sentant plus à l’aise avec l’environnement, vous vous sentirez également plus à l’aise pour aborder.

6) Se mettre dans un bon état interne

J’ai écrit là dessus il y a un petit moment déjà mais l’article est encore d’actualité Clignement d'œil : 2 techniques pour vous mettre dans le bon état interne.

Être dans un bon état interne vous donne plus de courage. Vous réfléchissez moins, allez beaucoup plus facilement vers les autres et c’est bien plus simple de passer à l’action ensuite.

7) Pratiquer l’approche rapide

Hop ! L’approche rapide. Encore un concept sur lequel j’ai écrit il y a un petit moment.

L’approche rapide vous permet de ne pas avoir le temps de vous trouver des excuses, de ne pas rationaliser.

Votre meilleure opportunité, c’est le plus tôt possible. Plus vite vous vous décidez à aborder, plus ce sera facile.

8 ) Prendre l’habitude d’aller vers les filles rapidement

C’est un peu la difficulté en dessous de l’approche rapide. Si vous n’êtes pas encore capable de pratiquer l’approche rapide, au moins contentez vous d’aller tout de suite vers elle (de façon discrète bien sûr). Sans vous demander si vous voulez l’aborder ou pas, allez quand même vers la fille. Et seulement au moment où vous arriverez à côté, voyez si vous êtes capable d’aborder.

Puisque l’anxiété à l’approche ce créée au moment de la question “je vais l’aborder ou pas ?”, cela vous permet de ne pas ressentir de peur jusqu’au moment même ou vous pouvez passer à l’action, ce qui vous donne la possibilité de ressentir moins d’anxiété que si vous preniez la décision au moment où vous la voyez.

Comme tant que vous ne vous êtes pas décidé vous ne vous mettez pas la pression, aller vers elle quoi qu’il arrive ne vous coûte rien. De plus cela vous conditionne à aborder instantanément et à pratiquer l’approche rapide. Dans tous les cas vous êtes gagnant.

(Attention quand même à ne pas vous réfugier dans la facilité et ne faisant que ça !)

9) Identifier vos excuses

Avez-vous remarqué que c’est souvent les mêmes excuses qui reviennent ? Les “elle a l’air fermée, pressée, trop bien pour moi, etc”, ça va un temps, mais vous n’allez pas vous convaincre qu’il ne faut pas y aller en vous répétant la même chose éternellement !

Faites ce petit exercice :

La prochaine fois que vous sortez et trouvez une excuse, notez-la quelque part. Et un peu plus tard, à tête reposée, relisez-la et demandez-vous bien : “N’ai-je pas fait cela pour protéger mon Ego?” “Qu’est-ce que j’aurais eu de pire qu’une excuse bidon de sa part ou une expression faciale de rejet ?” “Et si ma voix intérieure avait  eu tord ? Si finalement elle se serait arrêté et aurait été réceptive ?”.

Vous savez que votre voix interne veut protéger votre Ego et que vous ne pouvez pas prévoir ce qu’il va arriver !

Vous devez vous rendre à l’évidence que la seule chose que vous auriez risqué, c’était de rater une bonne opportunité, et vous y êtes arrivé !

En prenant conscience à quel point vos excuses sont bidon, la prochaine fois que vous l’entendrez votre petite voix intérieur sortir cette excuse, vous saurez déjà que c’est une grosse connerie. Et vous serez bien moins susceptible de l’écouter.

10) Avoir un bonne perception du rejet

Enfin, le meilleur pour la fin. Vous devez, Et c’est ESSENTIEL, avoir une perception positive du rejet !

Répétez-vous tous les jours plusieurs fois pour que ça deviennent votre réalité :

  • Le rejet est un étape vers la réussite
  • Chaque rejet me rapproche de mon objectif
  • Chaque excuse, chaque expression faciale de rejet, chaque non, me rapproche de la fille belle et agréable, avec laquelle je veux être.
  • L’approche est un processus de filtrage où les filles déplaisantes partent, et seules les filles agréables restent

Bon courage à tous, et faites moi savoir si cet article vous a aidé Clignement d'œil

À propos Chrys

Je suis l’auteur de autour de 350 articles sur la séduction. Je donne aussi des coachings et des consultations sur la drague en journée, la séduction et la gestion de relations . Chaque semaine, j’envoie de nouveaux articles gratuitement par emails.

8 plusieurs commentaires

  1. je suis tellement satisfait et je kiff grave

  2. jst besoin d’un petit coup de main,j’ai bien lu vos article mais il ya une chose que je n’est pas vue et je veux vraiment en beneficié, ma préocupation est la suivante:comment fair si tu parle avec une fille qui ne dit rien?

    • Salut Parker ! Désolé pour le retard.

      Les filles qui parlent peu ne sont pas un problème du tout car (1) le silence créé de la tension sexuelle et (2) ce genre de filles sont à l’aise avec le silence (bien plus que nous).

      Tu n’as pas à être une pipelette pour les séduire, juste les escalader suffisamment tôt pour ne pas passer pour un bavard et perdre l’aura séduisante qu’elle perçoit de toi dans les premières minutes.

      Tu devrais lire cet article, il est très utile pour ce cas de figure

      http://www.drague-academie.com/pourquoi-faut-il-escalader-vite/

  3. MA QUESTION EST DE SAVOIR COMMENT FAIRE POUR SURMONTER SA PEUR FACE AUX JEUNE FILLE

    • Ma réponse c’est que tu ne peux pas surmonter ta peur tant que tu n’y fais pas face au moins à plusieurs reprises. On peut donner des conseils pour aider les hommes à faire face à leur peur, mais pas vraiment à la surmonter. Il n’y a que toi qui puisse la surmonter, en y faisant face !

      Bon courage 😉

  4. Merci pour tous les conseils mais je n’arrive pas a surmonter ma peur car j’ai un gros blocage. :'(

  5. En effet, être accompagner avec des personnes qui veulent aussi aborder est plus encourageant mais quand tu regardes sur les sites à droites et à gauche avec la section « cherche partenaire pour aborder », la population est vachement jeune.

    Ce sont des gens de 23-26 max en général. J’en ai plus de 30 ans. Quand eux il cherchent à aborder des vingtnaires moi c’est plus la trentaine.

    J’ai l’impression que passé 25 ans, la séduction en groupe est beaucoup moins présente. Attention, je ne dis pqs qu’il n’y a plus de séducteur de 32 ans ou plus, on les voit intervenir sur les forums mais on s’appercoit que les annonces de recherches de partenaires sont jusqu’à 25 ans.

    • Oui, pour un tas de raisons tu auras toujours beaucoup plus de jeunes, voire très jeunes qui chercheront un co-pilotes pour draguer.

      Mais, en ce qui concerne le « Daygame », l’écart d’âge n’est pas tellement un problème. La drague de rue reste une activité solitaire. Tu peux rechercher des filles en étant accompagné, mais normalement tu les abordes seul.

      Donc, si tu as du mal à te lancer seul, vieux être accompagné d’un type, même s’il a 10 ans de moins que toi. Les seuls prérequis, c’est qu’il ait une personnalité relativement agréable, et qu’il ait une influence positive sur ta motivation.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.